snippet

Définition Levé topographique

Un levé topographique consiste à collecter des données sur le terrain afin d’en proposer une restitution à l’échelle souhaitée sous la forme d’un plan topographique. Pour ce faire, il est nécessaire d’établir un système de coordonnées tridimensionnel dans lequel seront représentés l’objet ou le terrain relevé. En topographie terrestre, le tachéomètre, le capteur GNSS, le lidar statique ou mobile, l’appareil photographique ou l’échosondeur peuvent constituer autant de moyens d’acquisitions différents et complémentaires.

Prestation de relevés topographiques

Les prestations en relevés topographiques proposées par notre cabinet sont adaptées à tous types de projets d’aménagement du territoire ou à tous autres besoins plus spécifiques, qui peuvent émaner de :

  • Collectivités territoriales
  • Bureaux d’études
  • Exploitants d’infrastructures routières ou industrielles, ou de réseaux
  • Architectes et urbanistes
  • Promoteurs et aménageurs immobiliers

Pour effectuer ce type de prestation, nous sommes en mesure de déployer plusieurs équipes pluridisciplinaires et expérimentées, tout étant très réactifs et capables de garantir une réponse à vos besoins dans les meilleurs délais.

Notre implantation dans l’agglomération grenobloise (siège social et 3 agences) nous permet d’être particulièrement bien renseignés sur les problématiques locales qui se posent invariablement lorsqu’il faut effectuer une étude topographique.

Par ailleurs, notre entreprise effectue régulièrement des interventions au niveau national ainsi qu’à l’étranger. Notre rayon d’action n’est pas limité et peut tout à fait s’adapter à votre demande.

Le géoréférencement de nos plans topographiques est réalisé dans les règles de l’art, en respect de la réglementation portant sur les travaux réalisés pour l’état et les collectivités locales (Arrêté de 2003) et sur le rattachement aux systèmes de référence géodésiques nationaux RGF93 et IGN69 (loi de 1999 et décrets de 2000/2006).

Pour des projets complexes, l’entreprise est à même de combiner ses compétences en levés terrestres à des techniques de cartographie aérienne, comme la photogrammétrie ou le lidar aéroporté (par avion, hélicoptère ou drone).

Applications du levé topographique

Le plan topographique, qu’il soit établi en version 2D ou 3D, constitue le support préalable incontournable nécessaire à toute étude portant sur l’aménagement ou les infrastructures équipant le territoire, sous forme d’un état des lieux d’un terrain ou d’un corps de rue avec toutes ses caractéristiques (terrain naturel, bâti, voirie, réseaux apparents, mobilier urbain et tous autres éléments remarquables).

  • Études d’aménagement du territoire :
    • récolement de voirie et de réseaux, avant et après travaux,
    • levés routiers, autoroutiers, ferroviaires,
    • plan de corps de rue simplifié (PCRS),
    • état des lieux avant étude d’aménagement de sites…
  • Projets urbains et architecturaux :
    • plan topographique avec l’altimétrie et les réseaux existants,
    • plan d’intérieur, façades et coupes,
    • surfaces et volumes,
    • maquette virtuelle 3D…
  • Transport d’énergie et télécommunications :
    • plan de récolement avant implantation d’un nouveau réseau (fibre optique, pipeline, électricité, gaz…),
    • plan de récolement après travaux, en tranchée ouverte ou fermée, avec détection…
  • Etudes hydrologiques :
    • plans hydrographiques avec courbes isobathes,
    • profils en long et en travers,
    • modèles de type surfacique des fonds et des berges,
    • suivi de dragage ou curage (volumes)…
  • Plans de sites de production divers :
    • plans de masse avec équipements en place,
    • modélisation numériques 3D,
    • plans de carrières,
    • sites de production divers…

Moyens mis en œuvre

Nous sommes à même de déployer simultanément plusieurs équipes composées de techniciens ou d’ingénieurs expérimentés, sur un ou plusieurs projets à la fois, ce qui nous rend particulièrement réactifs. Elles sont dotées de tous les équipements nécessaires à la réalisation des relevés topographiques terrestres classiques (tachéomètres et systèmes GNSS) ou plus spécifiques qui requièrent des moyens particuliers.

Sur un même projet, d’autres techniques de levé peuvent être mises en œuvre telles que :

En complément, des techniques de type levés aériens peuvent également être employées (photogrammétrie, lidar, etc.) pour compléter les données terrestres pouvant ne pas s’avérer assez exhaustives.

références

APRR / EGIS – Autoroute A75

Puy-de-Dôme (France)

 

Plan topographique au 1/1000 sur 12 km – Compléments terrestres à des levés photogrammétriques aériens et lasergrammétriques par road scanning – Plan de récolement des ouvrages enterrés  pour études d’élargissement.

SNCF / SETEC – Ligne St-Gervais à Vallorcine

Haute Savoie (France)

 

Plan topographique au 1/200 des 10 gares de la ligne pour étude de modernisation de la ligne « Mont-Blanc Express ».

SM3A – Rivières de l’Arve – Le Giffre – Le Borne

Haute Savoie (France)

 

Plans topographiques au 1/200 ou 1/500 de type hydraulique – Vues en plan avec profils en travers et en long – Compléments bathymétriques et levés d’ouvrages pour études techniques.

Métropole de Grenoble / Régie assainissement

Isère (France)

 

Plans topographiques sur 22 communes de type corps de rue avec récolement des réseaux aériens et enterrés – Levé de réseaux pour études techniques avant travaux et intégration au SIG.